Greffe de cheveux, qu’est-ce que c’est ?

Greffe de cheveux, qu’est-ce que c’est ?

Toutes les personnes atteintes d’alopécie ne s’habituent pas à leur apparence, elles essaient donc de trouver des solutions différentes. Une greffe de cheveux est une microchirurgie esthétique dans laquelle, comme son nom l’indique, les cheveux sont transplantés des zones peuplées vers des zones sans cheveux.

Dans ce type de procédure, la Turquie est l’un des pays les plus avancés. Pour cette raison, les patients s’y rendent lorsqu’ils souhaitent récupérer leurs cheveux.

Qu'est-ce que la greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux, connue aussi sous le nom d’implants capillaires ou microgreffe capillaire, est une technique chirurgicale conçue pour récupérer les cheveux des zones chauves ou dépeuplées. La technique est basée sur une auto-transplantation de cheveux, sans possibilité de rejet.

En premier lieu, les follicules pileux sont extraits de zones telles que la nuque ou les côtés de la tête, par de petites incisions dans le cuir chevelu, zones où les cheveux existent toujours.

Ces follicules seront ensuite insérés, par microchirurgie, dans les zones alopéciques. La distribution des follicules insérés doit être soigneusement étudiée, afin de donner un aspect naturel à la greffe.

 

De cette manière, chaque micro-greffe est positionnée à un angle et une orientation spécifiques, peuplant la zone de transplantation. Si les follicules transplantés survivent, ils repeupleront les zones chauves.

La raison pour laquelle les zones donneuses de la greffe sont situées à l’arrière et sur le côté de la tête est que la génétique détermine que les cheveux existent toujours dans ces zones. Par conséquent, la transplantation de follicules à partir de ces régions assurera le succès du repeuplement capillaire.

Techniques de greffe de cheveux

Technique FUSS

La technique FUSS ou technique de bande est l’une des plus utilisées dans les greffes de cheveux. Il consiste à extraire une bande de cuir chevelu de la zone donneuse du patient. Ensuite, les follicules à transplanter seront extraits de ladite bandelette.

Dans la zone donneuse, l’incision sera fermée, laissant une cicatrice pratiquement imperceptible car elle est cachée par les cheveux dans la zone elle-même. En obtenant un grand nombre de follicules à la fois (à partir de la bande cutanée), cette technique est idéale pour les patients atteints d’ alopécie avancée , dans lesquels de grandes zones non peuplées doivent être couvertes.

Les follicules à transplanter sont examinés individuellement au microscope. Ces unités folliculaires peuvent donner naissance à entre 1 et 4 cheveux. Dans les cas où le patient n’a pas une densité de cheveux suffisante dans la zone de la nuque ou dans les zones latérales de la tête (zone donneuse), les follicules peuvent être extraits d’autres zones du corps, telles que la barbe ou le thorax.

Technique FUE

Dans cette technique, les follicules sont extraits individuellement de la zone donneuse. Lorsque les unités folliculaires sont extraites par microchirurgie, une à une, le caractère invasif de l’intervention est minimisé, ce qui ne laisse pas de cicatrices.

Pour réaliser la technique FUE, la zone donneuse doit être préalablement rasée. Ce type de chirurgie est recommandé dans les cas où la zone à repeupler est petite, car de grands résultats peuvent être obtenus en extrayant et en transplantant les follicules, un par un.

Technique FUE robotique

Cette variante de la technique FUE présente un certain nombre d’avantages par rapport à la précédente. En utilisant un robot, qui automatise le processus d’extraction des follicules, d’excellents résultats sont obtenus en moins de temps. Par conséquent, cette variante est très utile lors du repeuplement de grandes surfaces.

D’autre part, le haut rendement et la précision des robots actuellement utilisés dans le processus, garantissent que les unités folliculaires sont extraites et greffées sans subir de dommages, garantissant leur survie et leur repeuplement réussi.

Postopératoire

Comme ce sont des auto-transplants, le corps ne reconnaîtra pas les follicules insérés comme étrangers et il n’y aura donc pas de rejet. Après l’intervention, il peut y avoir de petites cicatrices qui avec le temps seront imperceptibles.

Après le processus de guérison, le corps commencera à irriguer et à vasculariser la zone des greffes de cheveux, garantissant leur survie. Les follicules généreront de nouveaux cheveux et après 3 mois, les premiers résultats commenceront à être visibles. Le résultat final ne sera apprécié qu’après au moins un an.

De même, pendant la période postopératoire, votre chirurgien vous donnera une série de consignes à suivre pour garantir le succès du traitement et éviter d’éventuelles complications. Certaines de ces directives sont, utilisez des shampooings antiseptiques les premiers jours, évitez les sports qui peuvent affecter la région ou évitez les bains de soleil.